Une sélection de vins parés au décollage

Tom Burke est directeur des ventes du groupe Jeroboams et une figure incontournable de l’industrie vinicole depuis plus de cinq ans. C’est un puriste qui aime les classiques, toujours à la recherche de nouveaux vins qui surprendront ses clients, parmi lesquels Singapore Airlines. Aujourd’hui, il va nous expliquer comment choisir les meilleurs vins à boire à 11 km d’altitude…

Du vin de haut vol

Parmi tant d’autres responsabilités, mon travail comprend la sélection et la vente de vins à un large panel de clients allant des investisseurs, qui en achètent pour leur valeur, aux entreprises qui le destinent à la consommation, et je suis particulièrement fier de compter Singapore Airlines parmi eux.

Le groupe Jeroboams propose un large choix, toujours renouvelé, de bouteilles de grand intérêt aux passagers voyageant en Première classe ou en classe Affaires, afin de toujours piquer la curiosité des voyageurs fréquents. Toutefois, entre un vin qui sera bu sur la terre ferme et un qui est destiné à être dégusté à quasiment 11 km d’altitude, le processus de sélection diffère grandement.

Pourquoi est-ce différent de boire du vin en altitude?

Quand vous êtes aussi haut, votre odorat et votre goût sont diminués en raison de la pressurisation de la cabine et de l’altération de l’air qui en résulte.  Selon une étude de 2010 publiée par le Fraunhofer Institute for Building Physics en Allemagne, même le bruit de fond généré par le moteur peut avoir un effet.

Cest comme avoir un rhume, le nez et la gorge sont plus secs qu’ils ne le sont habituellement au niveau du sol et cela peut grandement altérer votre perception de ce que vous mangez et buvez. En effet, le taux d’humidité à une altitude de 11 km ne dépasse pas 12 %, ce qui est plus sec que la plupart des déserts.

À bord d’un avion, vos papilles gustatives perdent environ 30 % de leur sensibilité aux saveurs salées et sucrées alors que, étonnamment, la sensibilité aux goûts piquants, acides et amers reste quasiment inchangée. L’acidité et les tannins s’expriment donc davantage, au détriment des saveurs fruitées et sucrées qui sont plus subtiles.

En outre, les liquides changent de volume en fonction de la pression et les vins deviennent plus maigres, le milieu de bouche perd donc en fruité à mesure que le vol progresse.

Les vins font l’objet d’une sélection méthodique et sont systématiquement goûtés en tenant compte de tous ces paramètres, avant de vous être servis en attendant le décollage pour la destination de vos rêves.

Conseils d’expert pour apprécier le vin en altitude

Plus vous passez de temps en altitude, plus vous vous déshydratez, ce qui altère progressivement vos sens. Si vous appréciez une coupe fraîche de champagne, je vous conseillerai de la déguster peu après vous être installé dans l’avion, car l’acidité se fera de plus en plus marquée au fil du voyage.

En revanche, pour accompagner votre déjeuner ou votre dîner en cours de vol, il est préférable de se tourner vers les vins rouges. Portez votre choix sur une bouteille dont l’âge aura permis aux tanins de fondre et à l’acidité de s’estomper. Vos sens restent toutefois parfaitement capables de détecter les autres saveurs comme je l’expliquais précédemment, donc si vous choisissez par exemple un Rioja Reserva, vous serez toujours en mesure de déceler ses notes si caractéristiques de cuir, de tabac et de chocolat. En l’absence d’un vin qui a eu le temps de vieillir, choisissez un Pinot Noir ou encore un vin contenant peu de tanins.

L’altitude a des effets différents d’un voyageur à un autre et qui dépendent d’un grand nombre de facteurs environnementaux et physiologiques, mais en règle générale nos corps la supportent plutôt bien. Dans tous les cas, il faut rester hydraté en buvant de l’eau. En plus d’être bénéfique pour votre organisme, cela retarde aussi les effets de l’altitude sur vos sens.Vous aurez ainsi un meilleur avant-goût du vin que vous dégusterez à la plage une fois arrivés.

Les vins sélectionnés pour le premier trimestre 2016 par Singapore Airlines pour la classe Affaires et la Première classe sont :

Vin Blanc

  • Klippenkop Chenin blanc 2013, Robertson, Afrique du Sud
  • Claude Val « Cepage 6 » 2014, Paul Mas, IGP Pays d’Oc, France
  • Parcel by Parcel Sauvignon blanc 2014 issu du commerce équitable, Vallée Centrale, Chili
  • Picpoul de Pinet 2014, La Viste, Coteaux du Languedoc, France

Vin Rouge

  • Ventisquero « Clasico » Cabernet Sauvignon 2012, Vallée Centrale, Chili
  • Duc de Belmonde, Cabernet-Syrah 2013, IGP Pays d’Oc, France
  • Claude Val « Cepage 4 Rouge » 2014, Paul Mas, IGP Pays d’Oc, France
  • Valdevina Malbec 2014, vallée de Famatina, Argentine

À propos de Jeroboams

Fondée en 1985 par Peter Rich, Jeroboams a fait ses débuts en offrant une vaste sélection de vins et de champagnes prestigieux et de grande qualité accompagnée d’un large choix de fromages et de charcuteries d’exception. Le but de la société est de toujours dépasser les plus hautes exigences des clients. Grâce à cet engagement, Jeroboams compte maintenant cinq boutiques spécialisées dans le vin en plus de son magasin phare qui propose aussi de la nourriture. Toutes sont situées dans les plus beaux quartiers de Londres tels que Belgravia, Knightsbridge et Notting Hill.

Jeroboams s’est toujours efforcée, avec succès, de proposer un large choix de vins parmi les plus renommés dans le monde comme le Latour, le Lafite, le Petrus, le DRC, le Guigal, le Masseto, le Leflaive, le Gaja, le Ridge et le Krug.  Leur mot d’ordre : proposer le plus grand choix parmi les meilleurs vins et au meilleur prix, afin de satisfaire les goûts en constante évolution de leurs clients éclairés.

Les meilleures façons d'explorer

Ajouter à ma liste de voeux
Consultez votre liste de souhaits
Share
Advertisement